Rechercher

Histoires vécues




1 2 Suivant





euro 0.00



Quantité  





euro 0.00



Quantité  



Adolescences meurtries

Adolescences meurtries




Alain Darras

Le hasard d'une déviation... Un cimetière... Un cahier d'écolier oublié au fond d'un tiroir. Voilà le narrateur plongé dans un épisode douloureux de son passé d'enseignant en établissement pour adolescents en difficultés.
Ce livre où se mêlent fiction et réalité nous décrit la lente et inexorable dérive et le tragique destin de Jean Pierre dont l'enfance heureuse sera brisée par un dramatique accident et qui se retrouvera placé par le juge des enfants dans l'enfer d'un établissement spécialisé.
L'auteur, orphelin à l'âge de quinze ans a évité de justesse le placement. Cette adolescence difficile a fait naître en lui la vocation de consacrer sa carrière professionnelle aux adolescents rebelles, tout d'abord comme " instit spé " puis comme directeur. Sans se prétendre poète, il nous fait également partager quelques textes où se mêlent harmonieusement humour et mélancolie.


euro 15.00



Quantité  



Amour métisse

Amour métisse




José Sillassi

Assumant son métissage culturel et le considérant comme une richesse, José Silasi souhaite que nos dirigeants politiques parlent plus d'amour car il considère que nous faisons tous partie, quelles que soient nos origines, d'une même nation. C'est la sollidarité qui fera de la France une grande nation, un pays moderne, tourné vers l'avenir, sachant utliser à bon escient toutes ses forces vives
L'auteur :Titulaire d'un DEA de sciences politiques, Professeur d'économie et de droit, José Silasi, citoyen français est un observateur de l'évolution de notre socièté.


euro 17.00



Quantité  



Créationnisme littéral, une imposture inutile

Créationnisme littéral, une imposture inutile




Raymond Demeny

Raymond Demeny
Critique sévère du créationnisme " six jours", Raymond Demeny démontre dans cet ouvrage pourquoi cette interprétation de la Bible est rigoureusement impossible. Une lecture du livre saint à la simple loupe d'une lecture intelligente et non dogmatique montre une bonne cohérence entre le texte biblique et les données scientifiques récentes.


euro 15.00



Quantité  



Des jours d'avant

Des jours d'avant




Claude ASSELIN

Claude ASSELIN après son premier ouvrage « plus rude sera la chute »
nous entraîne dans ce livre «des jours d'avant » au hasard des rues de petits villages d'Ile-de-France. Il y a vécu, et nous conte avec humour ses petits secrets de d'un autre temps.
Que de souvenirs, que de bonheur pour tous les nostalgiques d'avant-hier. Ils se reverrons jouant aux billes, lorgnant  filles aux sarraux de coton à petits carreaux multicolores. Ils se reverrons aussi dans les classes à plusieurs niveaux où le maître distribuait à l'ancan taloches et récompenses, mais d'où l'on sortait pour se jeter à pleins bras dans la vie de chaque jour.
A lire et à relire entre parents et grands-parents





euro 15.00



Quantité  



Et ça recommence encore et encore

Et ça recommence encore et encore




Didier Roy

Cela n'en finit pas, après avoir mené tant de combats, une  nouvelle épée de Damoclès vient s'abattre sur ma tête.
Comme si 22 ans de tétraplégie ne suffisaient pas !
Depuis janvier 2009, suite à un nouvel accident de voiture, l'on m'apprend que j'ai une tumeur au cerveau.
Comment réagiriez-vous ?
Pourtant, ayant repris mon métier d'éducateur sportif spécialisé en gymnastique, étant dans un fauteuil roulant électrique, j'ai voulu démontrer qu'il était toujours possible de travailler et d'essayer de s'en sortir, sachant que beaucoup de personnes ne peuvent concevoir de quelle manière je m’y emploie.
La question m'ayant été si souvent posée, j'ai cherché dans ce récit à vous montrer que nul n'est tenu à l'impossible. Je me suis permis de faire témoigner quelques-unes de mes gymnastes, anciennes ou actuelles afin qu'elles puissent vous dire leur ressenti.


euro 17.00



Quantité  



Il y a une vie après un accident

Il y a une vie après un accident




Roland Dalmasso

Lorsque vous vous levez le matin, rien ne peut laisser prévoir que vous allez risquer votre vie dans le courant de la journée. En une fraction de seconde, vous pouvez vous retrouver simplement blessé, dans un état critique ou pire, mourir. On dit souvent que la vie ne tient qu'à un fil. J'ai pu constater que ce fil s'est tendu jusqu'au point de se rompre, mais il n'a pas cassé.
Sur la page du 14 juin 2005, pour ma part, il était écrit " doit survivre ";
L'auteur : Né en 1963, Roland Dalmasso grandit en partie à Antibes, sa ville natale. Puis il passe une adolescence heureuse à Breil-sur-Roya après une mutation de son père dans ce village en 1976. Il s'engage dans l'armée à 17 ans,
puis dans la gendarmerie, avant de rejoindre le prestigieux régiment de la "Garde Républicaine " de Paris dans lequel il restera 3 ans. En 1987, il quitte l'armée pour retourner dans le civil et travaille dans la région parisienne. En 1990, pour raison de santé, il revient dans son village où il est embauché dans une usine de confection de chaussures. En 1997, un licenciement économique le fait une fois de plus changer changer de voie, il devient animateur culturel pendant un an puis son poste est supprimé.


euro 17.00



Quantité  



itinéraire bis

itinéraire bis




alain fonteneau

« Avant ma médiatisation, j’étais un inconnu.
En 2000, me voici devenu un illustre inconnu.
Un matin, alors que je traverse la gare Montparnasse noyé dans la foule, un voyageur s’exclame d’une voix forte :
- Monsieur, je vous connais ! Vous étiez dans le film d’Agnès Varda !
Un bon physionomiste ! Cette expérience montre à quel point la vie suit la loi de la relativité : un jour, vous touchez le fond ; le lendemain, vous voici en haut de l’affiche…
...avant d’en redescendre. »

Alain Fonteneau figure parmi les personnages présentés par Agnès Varda dans ses documentaires poétiques Les Glaneurs et la glaneuse (2000) et Deux ans après (2002). Le jeune homme avait alors profondément marqué le public, comme il avait séduit la cinéaste. Dans le premier film, Alain ramasse des fruits et légumes à la fin du marché et dispense bénévolement des cours de Français aux résidents étrangers de son foyer. Dans le reportage de 2002, on le voit vendre le journal de rue L’Itinérant et courir le Marathon de Paris.
Depuis, quinze années se sont écoulées. Alain a récemment accepté de se retourner sur le chemin parcouru depuis son enfance en Anjou, dans la ferme de ses parents. De beaux souvenirs et des anecdotes savoureuses, mais point trop de nostalgie cependant : son récit, parfois critique et souvent drôle, se veut résolument ancré dans l’action et tourné vers l’avenir.
Au fil de son histoire et de rencontres singulières, il soulève la question, cruciale, de la place de l’individu dans une société où tout semble possible mais s’avère paradoxalement cadenassé. Son livre décrit une quête viscérale de liberté et de créativité malgré tout, autour de thèmes et de valeurs qui, s’ils ont évolué au gré des circonstances, ne l’ont jamais quitté.

Marion Pécher, Écrire ma vie (biographies et récits de vie).



euro 15.82



Quantité  



l'espoir à chaque souffle

l'espoir à chaque souffle




Diane picot

Ma chère Virginie,
Après de très longues années, ta maman a enfin trouvé la force et le courage d’écrire le dernier chapitre du livre que vous aviez commencé ensemble.
Elle a pleuré des larmes de sang avant de pouvoir y arriver.
Voilà votre histoire prête à être livrée aux yeux du monde.
Tu n’as connu que les balbutiements de l’informatique, comment aurais-tu pu imaginer qu’un récit relatant tant d’amour, d’aventures mais aussi de souffrances puisse tenir sur une petite clé……. de ta si courte vie !
Une vie que ta maman a rendue intense, à chaque instant de trêve que te laissait la maladie.
Tour à tour couturière, cuisinière, photographe, maîtresse d'école, infirmière, confidente, elle a choisi de ne vivre que pour toi pour profiter au maximum de ta présence. Tu sais qu’il n’y a pas besoin de grands moyens pour cela, quelques bouts de tissus, de l’imagination et te voilà princesse, squaw ou petit lapin. Au moment de l’adoption, les médecins ne t’avaient octroyé que quelques années d’espérance de vie et chaque instant était précieux.
Ton village aussi t’avais adoptée et tu lui rendais son amour au centuple ! Comment ne pas succomber au charme de Barjac… Ce fabuleux village où je passais des vacances qui restent mes plus beaux souvenirs d’enfance.
Pour toi, c’était ton lieu de vie et de survie, qui compensait, par la pureté de son air, tes défaillances pulmonaires. Peut-être le Mistral aidait-il à chasser, dans ton âme, les nuages du fardeau quotidien de la maladie et des soins incessants ? C’était si lourd à porter pour une enfant, aussi courageuse soit-elle.
Quand tu t’es envolée la réaction de certaines personnes fut de dire : « Ah oui mais elle était malade ? ! » A nous qui avions jusqu’au bout espéré contre toute espérance ……..
J’ai aussi trop souvent entendu : « Quelle idée d’adopter une enfant malade ! » Sans doute aurait-il été préférable que nous te laissions dans la solitude d’une institution, que ta vie ne soit qu’une lente agonie. Nous n’aurions pas eu la joie de te connaître mais nous serions restés dans la norme !
Heureusement pour nous qui t’avon s aimé que tes parents soient passés par là et que, trop jeunes pour adopter, ils n’aient pu choisir qu’une enfant de « deuxième choix ». Sans cette belle règle administrative nous ne nous serions jamais rencontrés. Il m’est difficile de l’imaginer………….
Tu sais que je n’ai pu t’accompagner à ta dernière demeure. Je n’ai jamais pu aller me recueillir sur cette tombe où tu n’es pas. Ta place est dans nos cœurs et dans nos têtes ou chante encore ton accent provençal, héritage des gens de ce village que tu as tant aimé !
Tonton Bibi


euro 15.00



Quantité  



La descente aux enfers

La descente aux enfers




Claude Huet

Né à ¨Paris, a travaillé dès l’âge de quatorze ans.
Très solitaire, il été amené à faire de nombreux métierset à beaucoup voyager.

Le livre
Ce deuxième ouvrage de Claude Huet, nous raconte son parcours à
travers un nombre incalculabled’embuches. De Paris à la Réunion,
à l’ile Maurice, puis à nouveau Paris, d’appartement à la rue, puis
la petite cabane pourrie, mais ou l’on retrouve les copains avant de
dormir sur la table, la rue à nouveau , puis les hôtels de transit
plus minables les uns que les autres et enfin ...

Princesse et ses deux enfants sont maintenant dans un petit appartement
avec papa, mais à quel prix et combien d’efforts encore ?
Claude verra-t-il enfin la fin de cette galère que certains entretiennent
avec délectation ?

L’homme et sa philosophie.
D’un naturel très pacifiste et très solitaire, Claude Huet a
acquis la certitude que chaque épreuve de la vie doit être un
enrichissement personnel.
Ne jamais baisser les bras. Ne jamais perdre sa culture, et
toujours respecter l’autre, même dans les pires moments.


euro 20.00



Quantité  



Morsures d'enfance

Morsures d'enfance




Sandrine Cordier

Maltraiter. Verbe transitif. Traiter durement, en paroles ou en actions. La maltraitance des enfants est un fléau de société. Elle fut ma vie.
J'ai écrit ce livre pour témoigner, pour retracer ce que de petits peuvent vivre au quotidien.
Les foyers de la D.D.A.S.S. sont malheureusement remplis d'enfants battus.
Ce récit, c'est celui de mon enfance. C'est l'histoire de ce que fut ma vie. Elle vous paraîtra peut-être dure. Pourtant, comme me le confia un juge, certains vivent pire encore. Le pire. De temps en temps, un fait divers particulièrement poignant réveille nos consciences engourdies, mais nous oublions. Il faut bien vivre.
Note de l'éditeur : Ce livre est particulièrement d'actualité car le mal-être de notre société (alcoolisme, drogues, frénésie du travail, mauvais logements et autres maux divers) engendre un nombre toujours croissant d'enfants maltraités.


euro 17.00



Quantité  



Ne me parlez plus de courage

Ne me parlez plus de courage




Didier Roy

- Dans une France ou la plupart des jeunes de cités ou de banlieues n’ont soi-disant pas d’avenir, j’aimerais prouver par ce témoignage que l’on peut s’en sortir, issu moi-même des cités, élevé par l’Assistance publique.
Après avoir subi les coups et violences de ma propre mère, je n’ai eu besoin ni de casser, ni de
brûler des voitures pour en arriver là où j’en suis aujourd’hui. J’ai mis toute mon énergie au service du sport car je voulais être un athlète de haut niveau.
Malheureusement, à 22 ans, victime d’un grave accident, je me suis réveillé en chaise roulante électrique, tétraplégique.
Malgré ces multiples difficultés, j’ai voulu m’en sortir et prouver qu’il est possible d’enseigner et d’utiliser ma violence et ma haine à autre chose qu’à détruire.
Fort de mes handicaps, je suis heureux de partager mon expérience avec toutes ces gymnastes dont je suis l’entraîneur aujourd’hui.


euro 15.00



Quantité  



Nous ne sommes pas tous égaux devant la justice

Nous ne sommes pas tous égaux devant la justice




Vincent Foutrier

           Ce livre écrit en détention devait être une suite logique à mon premier ouvrage « témoignage » sur ma vie, celle d’un homme ordinaire impliqué dans une sinistre affaire qui me valut d’être condamné à trois ans de prison ferme et à deux années de prison avec sursis…
       Aussi incroyable que cela puisse paraitre, je ne suis pas  autorisé par la justice à publier mon premier livre, intitulé « Pédophilie d’Etat » avant le 10 janvier 2018, conformément à l’Ordonnance du 16 janvier 2014 rendue par le Juge de l’application des peines, vu les réquisitions du Procureur de le République en date du 14 janvier 2014…
       Extrait : Monsieur Vincent Foutrier devra respecter les obligations suivantes :
       Article 132-45 16° du Code pénal – Interdiction de diffuser tout ouvrage ou oeuvre audiovisuelle dont il serait l’auteur ou le coauteur et qui porterait, en tout ou partie, sur l’infraction commise, et s’abstenir de toute intervention publique relative à cette  infraction.
       Traduction : Si j’use de mon droit constitutionnel communément appelé « liberté d’expression », je risque purement et simplement de retourner en prison pour une durée maximale de 2 ans…


euro 17.93



Quantité  



Parakart

Parakart




Jean-Pierre Guerreiro

En octobre 2002, sur un circuit situé à l’extrême sud-ouest de l’Europe, se déroula le premier Trophée International de Karting Amateur pour Handicapés. Près d’une trentaine de concurrents, pour la plupart paraplégiques, venant de neuf nations différentes y participèrent. Ce livre raconte tout le travail effectué durant près d’un an pour rendre cet événement possible ainsi que le déroulement de cette course hors du commun, replète de générosité, de solidarité et de moments d’intense émotion.
Le Parakart dépassa toutes les espérances. Les télévisions, radios et presse écrite nationales le divulguèrent dans tout le pays et des revues spécialisées publièrent des articles à son sujet dans le monde entier. Cette manifestation sportive entièrement dédiée aux handicapés fut pourtant un parcours du combattant : outre les modifications techniques sur les machines utilisées et les questions de sécurité qui, vu le caractère paticulier des participants, se devaient d’être sans
faille, il a fallu faire face aux mentalités, aux systèmes institutionnels et surtout aux sacro-saintes fédérations qui régissent les sports mécaniques.
Au-delà de la course, ce sont tous les problèmes et les injustices que rencontrent les personnes atteintes de handicap, au jour le jour sur notre planète, que cet ouvrage aborde. Quant aux solutions, elles
seront peut être applicables un jour…. Le jour où l’on se décidera à changer des règles qui, après tout, ont été dictées par des hommes.


euro 19.90



Quantité  



Piège

Piège




Lina

Comment s’échapper de ce piège refermé sur elle le jour où elle a croisé le chemin de l’horreur, de sa rencontre avec cet être machiavélique, ce dangereux psychopathe, de sa lutte acharnée pour
sauver son enfant des griffes de la mort.
Peut-on espérer sortir de ce long tunnel sombre et glacial et retrouver la plénitude d’une vie ensoleillée ? Qui osera défier l’horreur ? pour protéger, pour se battre, est-ce une
vie ?
Un jour oui, un jour non, hésitation toujours, peur et menaces, enchainé, lié à la crainte, attaché au désespoir, à la peur et enfin, oublier !
S’en sortira-t-elle?
L’auteur nous prie de préciser que ce récit est la narration de faits réels, seuls les noms de personnages ont été changé pour des raisons de confidentialité.


euro 15.00



Quantité  



T'es qu'un prof toi

T'es qu'un prof toi




Chantal Langon- Jean-Marie Farey

Entre 1970 et 2010, un enseignant français aura connu jusqu’à 20 ministres
et presque autant de réformes, aura subi environ une quinzaine de recteurs
d’académie aux motivations plus ou moins obscures, aura supporté l’intransigeance,
parfois vaine et dangereuse, de nombreux inspecteurs, et aura « obéi » à des chefs
d’établissement trop souvent carriéristes et dépassés par les situations qu’ils devaient
gérer.
Comment, dans ces conditions, les responsables politiques de la France, dans
leur réforme continuelle de l’école, peuvent-ils imaginer être pris au sérieux par les
professeurs, les parents, et même … les élèves ? Tout a sonné faux depuis la
suppression des classes du Certificat d’Étude en 1961, puisque chaque membre de
cet ensemble tripartite n’a jamais eu l’impression que l’on y parlait de lui.
Chantal LANGON et Jean-Marie FAREY, tous deux aujourd’hui « jeunes
retraités », ont travaillé ensemble pendant plus de 30 ans, l’une en Lettres-Histoire
et l’autre en Maths-Sciences. Ils n’ont milité, ni l’un ni l’autre, dans aucun parti et
ne prirent aucune responsabilité dans quelque syndicat d’enseignant que ce soit.
Elle, elle raconte dans une version romancée et avec une ironie mi- amusée,
mi- révoltée, des scènes de vie de classe comiques, émouvantes, « dérangeantes » et
même tragiques.
Ses personnages, à peine caricaturés, s’efforcent d’exprimer ce que l’on peut
voir, entendre, vivre et ressentir, de nos jours, quand on enseigne dans un Lycée.
Professionnel.
Lui à la fin de chaque chapitre, il donne des informations afin d’éclairer le
lecteur sur le fonctionnement de l’institution et tentye de se mettre à la place de tout
citoyen qui est en droit de se demander ce qu’il se passe dans les écoles.
Il se pose la question des choix faits par l’État et de ceux qui pèsent sur la
scolarité et l’avenir des jeunes. Il analyse aussi parfois les dysfonctionnements qui
ont provoqué la crise de confiance actuelle envers l’École.


euro 21.10



Quantité  



Tomber et renaître

Tomber et renaître




Pascal Launay

Il aura fallu quatre ans à une sclérose en plaques,
ponctuée d’une embolie pulmonaire, pour rendre mon corps
totalement inerte du sternum aux doigts de pieds. Ce qui
bouge encore ne m’est alors d’aucune utilité, tellement les
forces me manquent.
A 48 ans, tous les diagnostiques me donnaient grabataire à vie. J’en ai aujourd’hui 52, je suis valide et j’ai retrouvé une totale autonomie.
Des conditions qui ont favorisé le développement de la maladie et l’analyse que j’ai pu en faire, au parcours atypique qu’il m’a fallu emprunter pour connaître une véritable renaissance, je me livre sans complaisance. Je décris en toute transparence mes états d’âme, mes passages dans les milieux hospitaliers, mais aussi ma découverte, avec plus ou moins de bonheur, de certaines médecines alternatives.
J’offre ce témoignage à tous ceux, malades ou accompagnants, qui pourraient avoir besoin un jour de ce petit coup de pouce si important qui peut permettre de repartir de l’avant, au moment où tout semble bien compromis.


euro 15.00



Quantité  



une biographie romancée, un napolitain !

une biographie romancée, un napolitain !




Salvator Paloscia

Une autobiographie romancée, ou le fantastique cotôie le réalisme. Une histoire touchante, vivante ou le        narateur nous fait part de ses conquètes féminines avec    humour parfois, avec son cœur toujours.
On y trouve un gamin des rues qui aurait pu être un Poulbot Parisien, mais qui était un  petit Napolitain,   habitué à la débrouille, un adolescent qui découvre cent   métiers, un homme qui ne tolère pas qu’on lui marche sur les pieds, tout simplement un Homme, un vrai :

Un NAPOLITAIN.


euro 15.82



Quantité  



Une femme dans la tourmente ou le calvaire d'une mère

Une femme dans la tourmente ou le calvaire d'une mère




Josiane Guillon

Vouloir aider ses enfants, se retrouver en prison pour
un crime que l’on a pas commis :
Vivre toute la dureté de la vie.
Ensuite subir la vie carcérale, avec ses cruautés, ses
déchainements, sa violence, ses désespoirs, ses espérances:
Vivre toute l’ignominie de l’humanité.
Mais savoir que pour les mêmes causes, ses enfants
sont également dans cet univers, et ne pas pouvoir les voir,
les approcher, subir les retombées des reproches familiaux,
voir le désespoir de son époux :
Vivre toute l’incompréhension du noyau familial.
N’avoir comme secours que le cahier, cet agenda
virtuel qui déroule les jours sans fin ni espoir.
Voilà ce que nous fait vivre Josiane, dans le langage
propre à cet univers renfermé, où insultes, bagarres, mais
aussi parfois quelques gestes de compassion tissent les
journées dans l’attente de la liberté retrouvée.
Cet ouvrage n’est pas un roman, mais la relation quasi
journalière de ce séjour de plusieurs années où la défaillance
physique est venue compliquée cette incarcération.
C’est un tableau, oh combien cruel, mais véridique
que nous dresse Josianne.


euro 20.00



Quantité  




1 2 Suivant